Accueil

News

Actualité

Réseau Angelus City

Staff

Project room

 

Story

Coeurs

Révélations

Personnages

Editions & Chapitres

    Index par affaire

    - Le Journal de CH

    - Fichiers Résumés 1 2 3

    - Fichiers Clients 1 2 3

    - Fichiers Criminels 1 2 3

    - Fichiers Gentils 1 2 3

    Liste des personnages

Glossaire

Dossiers

Galeries

Fanwork

Produits dérivés

Quizzes & Jeux

Faire une recherche

Laissez votre avis sur CH

Livre d'Or

Forum

Liens

Réseau Webotaku

Contact

 

CH Media City     

   Angelus City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DOSSIER : Les secrets de la naissance de City Hunter

Retour à l'index

 

Le premier rédacteur-superviseur du projet raconte ...  

Les secrets de la naissance de City Hunter  

 

Lorsque nous avons discuté pour la 1ère fois de la création de City Hunter, nous nous étions tous les deux mis d'accord sur l'image du héros Ryo. Il devait être comme le voleur Masato Kamiya, dit le Rat, qui apparaît dans le tome 2 de Cat's Eye. Ce personnage s'est mis à vivre de son propre chef avec un punch fou et nous étions pris de fous rires interminables pendant les réunions d'élaboration du projet. J'ai toujours eu envie de faire une histoire avec ce personnage pour héros.  

Rencontrer pendant une série en cours le héros de sa prochaine série, c'est vraiment du bonheur.  

(Premier rédacteur-superviseur du projet : Nobuhiko Horie, directeur de Coamix)  

 

Comme le héros est un ancien mercenaire, pour avoir de al documentation sur les armes à feu, Hôjô et moi avons intégré une école de tir de combat de Los Angeles. Là, nous avons commencé un entraînement consistant à porter une arme dans un holster à la taille et à dégainer et tirer sur des cibles qui se dressaient devant nous, et sans nous en rendre compte, c'est devenu une recherche de documentation au péril de nos vies. Comme nous n'avions tous deux aucune expérience de tir, il nous était impossible de savoir quand il y aurait un accident. S'il y en avait eu un, j'aurais bien sûr été renvoyé. C'était bien entendu un voyage de recherches dont la société n'était pas au courant ...  

 

En parlant de péril pendant l'entraînement au tir, le petit uzi d'Hôjô s'est écrié avec insouciance : "Horie, les balles ne sortent plus." en pointant tout à coup son arme vers moi. L'instructeur a immédiatement saisi l'arme et m'a protégé. J'ai bien cru mourir. Mais se faire remonter les bretelles pour ça a été très utile pour ajouter du réalisme à propos des armes à feu dans cette ?uvre.  

 

Dès le début dans City Hunter, les histoires sobres et les développements impitoyables se sont succédés. Pourtant, ou peut-être à cause de ça, la popularité n'était pas au rendez-vous. Hôjô et moi, nous nous torturions les méninges en nous demandant quoi faire pour ça. Nous avons réfléchi ensemble et nous sommes arrivés à la conclusion qu'il fallait "donner un caractère plus léger au héros". Le mot qui est sorti lors de cette réunion de mise au point, c'était "mokkori". C'était le mot plein de sous-entendus, parfait pour rendre la personnalité de notre héros plus gaie. Pour notre plus grande joie, après ce changement de caractère, la popularité de ce manga s'est mise à grimper en flèche. Ce mot "mokkori", après confirmation auprès de Hôjô, "ça ! C'est mon superviseur, monsieur Horie, qui l'a dit !". Ce mot jeté à la légère a ajouté du piment à cette oeuvre.  

 

 

 

 

 

 

Angelus City © 2001/2005